Ceux qui ne connaissent pas le corps des autres

Ceux qui ne connaissent pas le corps des autres

 

La génèse de « Ceux qui ne connaissent pas le corps des autres » est née de l’écriture de l’oeuvre éponyme de l’auteur Michel Gendarme.

Les poèmes traitent des différents états du corps, le corps amoureux, amical, frustré, les relations, les nons-relations, la recherche de l’autre, la fuite de l’autre….toute une palette de sensations.

Le projet s’articule sur le plateau comme une lecture à plusieurs voix. D’abord celle de l’auteur lui-même, Michel Gendarme, puis celles des comédiennes Flore Audebeau et Juliette Lasserre-Mistaudy, auxquelles s’ajoutent la résonnance musicale de la contrebasse de David Chiésa et l’univers lumineux de Bastien Dessolas.

Cette lecture à plusieurs voix, d’une durée de 50 minutes est proposée à des spectateurs présents au centre de l’espace de jeu. Ils sont inviter à s’installer sur des volumes de hauteurs et des formes différentes positionnés aléatoirement. Ces volumes sont des interactions directe avec le jeu. Il ne s’agit pas d’un rapport frontal entre acteurs et spectateurs, mais d’un moment de partage où les mots, les silences, les sensations glissent sur nos corps dans un espace commun.

« Ils ne sont pas venus par hasard

ils attendent

Croquent le temps comme des quartiers de pomme insipide

Grommèlent sur leur siège

Epient les traces »

 

Le dispositif est épuré. Les acteurs (musicien ou comédien(ne)s) sont positionnés aux quatre coins de l’espace, dans un soucis d’ouverture des sens et des sons.

Le projet se base sur la mise en relief d’une écriture organique, sonore et visuelle, en contrepoids avec l’univers intimiste et resserré de l’espace.